10 rue du Faubourg poissonnière 75010 PARIS
06 18 43 41 34

Comment les industries peuvent-elles tirer un maximum de profits grâce à l’IIOT ?

Plus de 70% des entreprises industrielles sont conscientes aujourd'hui de la rentabilité future des outils IIOT et de leur importance dans l'amélioration des processus de production. Cependant, la plupart n’ont toujours pas de plans concrets pour adopter ces nouveaux outils.
D

es prévisions indiquent que les processus de production optimisés par l’IIOT pourraient ajouter des milliards de dollars à l’économie mondiale et améliorer considérablement la croissance de l’emploi à long terme. Une étude faite auprès de 1400 entreprises par Accenture affirme que  84% des entreprises industrielles dans le manufacturing ont confirmé avec confiance qu’elles pourraient créer de nouvelles sources de revenus grâce à l’IIOT, cependant uniquement  7% ont d’ores et déjà pu élaborer leur stratégie globale de mise en oeuvre [1].

Notre vision de l’évolution de l’IIOT à court et long termes (4 phases distinctes)

Image représentant l'évolution de l'IIOT en quatre phases.

L’évolution de l’IIOT, selon les prévisions, doit suivre quatre étapes différentes, dont la plus importante est l’accroissement de l’efficacité opérationnelle. Augmenter l’efficacité de la production de seulement 1% par an pourrait ajouter des milliards de dollars au PIB mondial au cours des 20 prochaines années [2].

Parmi les premiers adopteurs de l’IOT on constate la réalisation de gains rapides en termes de :

  • Productivité,
  • Coûts d’exploitation,
  • Meilleures conditions de travail,
  • Utilisation efficace des machines.

Dans la première phase, les capteurs connectés, utilisés dans l’analyse du fonctionnement des machines de production, permettent en moyenne [3] :

  • D’économiser 12% sur le coût d’intervention,
  • De réduire de 30% les coûts de main d’oeuvre liés à la maintenance,
  • De diminuer de 70% le nombre de pannes.

Un fois déployée, l’IIOT devient une activité à part entière dans les processus de production, entraînant de nouveaux modèles de produits et de services dans une seconde phase.

La troisième phase apparaît lorsque les résultats mesurables permettent d’adapter la production à la demande et de variabiliser les coûts facturables aux clients en éditant des factures de services plutôt que des factures de produits.  

La quatrième phase permet de détecter la demande en temps réel et d’automatiser des réseaux de production flexibles. Le résultat est une optimisation de la production qui s’adapte à la demande, aux conditions opérationnelles et aux aléas.

Résumé : Première partie

L’efficacité opérationnelle (1ère phase) est la brique structurelle qui permet aux fabricants de réaliser leur parcours IIOT en adaptant leurs offres et en générant de nouvelles opportunités de revenus.

Modèle d’adoption d’une production intelligente efficace (6 dimensions à prendre en compte dans l’IIOT)

Chaque organisation doit intégrer les 6 dimensions suivantes pour créer les usines intelligentes du futur :

1. Les équipements
  • Les équipements intelligents, capables de s’auto-gérer et collaborer avec le reste du système de fabrication, peuvent assurer la fiabilité et l’optimisation des systèmes de production. Dans ce parcours, il faut :
  • Surveiller et notifier les équipements existants avec des capteurs connectés à un large réseau pour voir leur état à jour.
  • Combiner les techniques de surveillance et les techniques d’analyse pour corréler les données actuelles avec les historiques et  prévoir les défaillances potentielles afin de planifier la maintenance d’une manière prédictive.
  • Optimiser le workflow en intégrant les données de maintenance prédictive aux systèmes ERP.
  • Mettre en place une production “Juste à Temps”. Exemple : l’impression 3D pour la création des pièces de rechange.
2. La main d’oeuvre La création d’une main-d’œuvre mixte composée d’humains et de machines travaillant de manière collaborative et dynamique peut produire des résultats que ni l’un ni l’autre ne peuvent produire seuls. Pour en bénéficier, il faut :

  • Évoluer vers une main-d’oeuvre augmentée.
    Exemple : Les lunettes connectées distribuées par IOTBOX.
  • Intégrer des robots de nouvelle génération pour effectuer des tâches simples et répétitives dans l’usine.
    Rendre la Main d’oeuvre plus dynamique et agile.
3. Supply Chain L’adoption de l’IIOT, en plus des techniques de management industriel (Just-In-Time, Lean Manufacturing), peut améliorer l’efficacité de la production, réduire son coût et éliminer toute sorte de gaspillage. Il y a trois étapes clés dans la réalisation d’un tel système :

  • Suivre les produits en temps réel.
    Exemple : les étiquettes RFID.
  • Intégrer les données au système ERP.
  • Analyser les données externes supplémentaires et prévoir les besoins au bon moment, en fonction du cycle de production prévu.
4. Business process Le suivi des personnes, des matériaux, des tâches et des produits via des systèmes hautement intégrés comme les MES (Manufacturing Execution Systems) améliore la qualité et l’efficacité des processus de production (business processus). Trois étapes à suivre :

  • Amélioration continue de la qualité des processus de production.
  • Conception automatisée de produits. Exemple : L’impression 3D.
  • Allocation dynamique des ressources et productions axées sur la demande (Just In Time).
5. La plateforme Le déploiement d’une plateforme à travers des périphériques IOT et des applications Cloud peut faciliter le transfert des données entre les capteurs et les dispositifs d’analyse et accélérer le processus de la prise de décision. Ce parcours comprend trois étapes :

  • Aligner les systèmes de sécurité OT (Operational Technology) et IT (Information Technology).
  • Analyser en continu et en temps réel les données acquises par les plateformes IOT.
  • Rendre certains périphériques de la plateforme plus intelligents pour assurer la rapidité de l’analyse et de la prise de décision.
6. L’environnement L’optimisation du processus de production de manière à minimiser son impact sur l’environnement peut générer plus de revenus. Pour ce faire, il faut :

    • Assurer la sécurité des employés via des outils IIOT (Internet Industriel des Objets). Exemple : Détecteur d’exposition au gaz développé par Accenture, AeroScout, Cisco et Industrial Scientific [4].
  • Suivre et optimiser la consommation des ressources via des technologies intelligentes. Exemple : La technologie de soudage au laser utilisée dans la chaîne de montage des véhicules permet d’éteindre les pièces inactives, de réduire sa consommation d’énergie de 90% pendant les pauses de production et d’obtenir une réduction globale de 12% [5].

Les facteurs clés pour aller vers une production intelligente

Pour accélérer le rythme d’évolution vers une production plus intelligente, il existe 5 leviers principaux :

  • Le niveau d’investissement : La modernisation des équipements peut coûter cher, mais grâce aux analyses de rentabilisation, fondées sur un ensemble de cas d’utilisation, le retour sur investissement (ROI) peut être identifié et mesuré.
  • L’alignement entre OT et IT : De nombreux systèmes OT traditionnels sont propriétaires et fermés. Un investissement important sera donc nécessaire pour faciliter la mise en place d’un écosystème informatique plus large, plus ouvert et plus sécurisé.
  • L’adoption des nouvelles technologies : Dans le changement des process : Les entreprises qui adoptent une démarche de change management, pour aider leurs personnels à maîtriser les nouvelles technologies, seront plus compétitives.
  • Le management de la main d’œuvre : Les nouvelles technologies permettront aux manufacturiers de récolter des talents dans le monde entier et en continu. Mais leur capacité à les gérer sera un déterminant essentiel dans la rapidité avec laquelle ils adopteront les technologies de demain.
  • Le déploiement flexible de solutions de sécurité industrielle : Les problèmes de sécurité seront amplifiés avec l’évolution continue de la technologie. Une vigilance accrue sera primordiale afin de remplacer sereinement les appareils de terrain traditionnels par des solutions plus sophistiquées.

 EN RÉSUMÉ 

Tirer un maximum de profits de l’IIOT ne serait plus un défi, si vous suivez nos 2 recommandations :

  • Pensez à augmenter votre efficacité opérationnelle, c’est l’étape clé pour réaliser un parcours IIOT réussi.
  • Prenez en compte les 6 dimensions avec les 5 facteurs clés précités ci-dessus pour assurer une production intelligente efficace.

Vous avez des problématiques liées à l’innovation ? Nous adorons nous retrousser les manches pour mettre en place les projets de demain. Contactez-nous et nous vous aiderons dans la recherche et la mise en place de solutions qui répondent à vos problématiques industrielles.