10 rue du Faubourg poissonnière 75010 PARIS
06 18 43 41 34

Pourquoi ¾ des projets IOT ne dépassent jamais la phase de POC ?

Près des ¾ des projets IOT ne dépassent pas la phase de PoC, ce qui montre un problème structurel lié aux Proof of Concepts. Une nouvelle approche de l’expérimentation est nécessaire !
Image mettant en évidence la problématique sur les projets IoT étant coincé dans la phase de PoC

Toutes les études sont en phase, l’Internet Industriel (IIOT) est le vecteur de la prochaine révolution industrielle avec des milliards d’euros de productivité à la clé. Alors que la valeur est démontrée, une grande majorité des entreprises n’arrivent pas à suivre cette (R)évolution, 41% sont bloquées dans la phase d’essai et 30% dans la phase de démarrage [1].

Comment expliquer l’échec des POCs ?

Ce blocage au niveau du Proof of Concept provient de deux causes majeures :

  • Le culte de l’amélioration continue : Culturellement, les ingénieurs de production ne recherchent pas la disruption mais l’amélioration de la somme des défauts constatés. Autrement dit, il ne s’agit pas de faire différemment, mais de faire mieux. La plupart des ingénieurs de prod cherchent toujours à améliorer et optimiser les technologies qui existent déjà, plutôt que d’innover ou de développer de nouveaux produits. L’ampoule n’est certainement pas l’amélioration continue de la bougie !
  • Le manque de temps et de focalisation des ressources dédiées aux projets de POC : Les ressources qui sont dédiées aux POCs et qui connaissent le système sont bien trop rares. Ces mêmes ressources sont en première ligne dès qu’il y a un problème dans la production au jour le jour, et la gestion du quotidien ne permet pas de décorréler leurs activités de celles des PoCs. Il en résulte des projets qui prennent un temps long, où les gains sont difficilement évaluables et qui finissent par ne plus être la priorité du management.

Disruptez la mise en oeuvre de vos POCs IOT !

Selon la récente étude réalisée par Mckinsey (Janvier 2018), la meilleure solution pour remédier à ce blocage est de recruter des consultants [1]. C’est effectivement une bonne solution pour toutes les sociétés qui vendent du consulting ! Mais un projet de 1000 jours ne se fera pas en un jour si l’on recrute 1000 consultants.

Il existe une alternative à l’empilage de ressources, c’est le partage d’expériences avec d’autres entreprises. En 2017, l’étude de Cisco a confirmé que les 26% de projets d’expérimentation IOT qui ont eu recours à des experts techniques ayant une expérience significative de l’IOT (consultants externes pour la plupart) ont eu un taux de réussite proche de 100% [2].

Ajoutons à cette analyse d’autres conseils pratiques faciles à mettre en place :

  • Arrêtez d’appeler vos PoCs avec des noms standards comme “Projets IOT” (trop vague). Décrivez plutôt votre objectif en utilisant les mêmes mots que les personnes du métier concerné. Exemple : “Solution permettant de réduire le temps d’immobilisation d’un engin de chantier lors de sa maintenance”.
  • Au delà de l’expertise technique il est important de faciliter le déploiement des innovations en faisant appel à des “pilotes externes”, qui ne sont pas au quotidien dans la production et qui sauront faire avancer le planning conformément aux contrats initiaux [3].

 EN RÉSUMÉ 

Voici nos 3 recommandations pour améliorer le succès de vos projets IIOT :

  • Intégrez systématiquement dans vos équipes un expert métier qui a au moins l’expérience d’un POC réussi.
  • Redonnez du sens à l’explication de vos objectifs.
  • Confiez le pilotage à une personne si possible externe qui n’est pas impacté par le rythme quotidien de la production.

Vous avez des problématiques liées à l’innovation ? Nous adorons nous retrousser les manches pour mettre en place les projets de demain. Contactez-nous et nous vous aiderons dans la recherche et la mise en place de solutions qui répondent à vos problématiques industrielles.